Congo – Katana

A partir de: 9 TTC

UGS : 2430000006852 Catégorie :

PRESENTATION DE LA COOPERATIVE RAEK

RAEK signifie ‘Regroupement des Agriculteurs et Eleveurs de Kabare’ dont l’unicité des membres est le café. Créé en 1992 comme une brigade café et en 1999 avec l’appui d’une ONG locale ADI-KIVU il devient une asbl. En 2012, RAEK devient une coopérative agricole.

 

RAEK a son siège en RD Congo, Province du Sud-Kivu en territoire de Kabare précisément à Chirheja à 2 km de l’entrée de l’aéroport de Kavumu sur la route principale qui mène vers Goma.

 

3 grandes activités sont organisées autour du café notamment : la production du café, la transformation et la commercialisation.

 

Depuis 2015 le café de RAEK est certifié biologique par les institutions IMO/ECOCERT. Les processus sur la certification fairtrade est aussi en cours. RAEK compte 2105 membres caféiculteurs dont 657 femmes et 1448 hommes. Parmi ces membres, 1251 sont certifiés bio dont 134 femmes et 1117 hommes;

 

Les membres de RAEK ne produisent que le café arabica d’origine de l’Ethiopie sur la littorale du lac Kivu à une altitude de 1400 m et sur les montagnes environnant le Parc National de Kahuzi Bièga à une altitude variant entre 1600 et 1800m.

 

Le RAEK a deux stations de lavage dont l’une dans le groupement de Luhihi (Kaboneke) et l’autre dans le groupement de Bugorhe (Bwengehera). Chaque station dispose d’un mini-dépôt pour le stockage de café parche après séchage. Ces stations sont gérés par les chefs de stations qui font le suivi de traitement du café et des activités connexes : le triage, le dépulpage, la fermentation, le lavage, le séchage, le stockage, etc.

ENVIRONNEMENT ET BIODIVERSITE

Le RAEK organise les séances des sensibilisations en faveurs des caféiculteurs riverains du Parc sur la lutte contre le braconnage, de l’association d’arbres d’ombrage dans les plantations caféières, de la lutte contre l’utilisation des pesticides et le ramassage des déchets plastics pour la protection de la biodiversité en encourageant l’utilisation des déchets organiques.

 

Il encourage les pratiques agro écologiques afin d’accroitre la production du café en favorisant la biodiversité du sol qui est une source de la fertilité durable.

PROCESSUS DE TRANSFORMATION DU CAFE

Le café cerise est bien nettoyé et trié, ainsi les débris sont enlevés sur les bâches. Après cette étape, s’en suit la flottaison dans le but de trier le café selon leur densité : les cafés flottants sont enlevés. Ensuite, les cafés cerises sont dépulpés par une machine dépulpeuse entrainée par un moteur le même jour de récolte. Après dépulpage, les cafés sont placés dans les bacs de fermentation pendant 12 à 24 heures pour ramollir les mucilages afin de faciliter le lavage. Par après, dans le canal de rinçage le café parche humide est nettoyé de mucilage et séparé selon la densité sous le mouvement de l’eau dans le canal. Le café bien lavé est trempé dans l’eau propre pendant un demi-jour pour la démucilation complète. Ensuite, dans un hangar sur les tables d’égouttage, on laisse le café égoutter pendant au moins 6 heures avant de le sécher au soleil pour éviter l’éclatement de la parche et après le café est placé sur les tables de séchage à l’extérieur au soleil doux et est séché jusqu’à 12% d’humidité. finalement, le café parche est transporté à Goma dans l’usine « Jambo Safari » et après déparchage, le café vert est trié avant d’être mis dans les sacs en jute pour l’exportation.

Informations complémentaires

Dans la Tasse
Description générale

Style de Torréfaction du Café

Provenance
Zone

Pays d'origine

Localisation

Altitude

Producteurs

Type de Producteurs

Importateur de café vert

Méthodes de Culture
Gamme

Variétés cultivées

100% Arabica

Altitude

Procédé après récolte

Impact environnemental

Poids 0.0013 kg